IFM 2018-03 - IsKPd
Etude multicentrique en ouvert, de phase II, de l’association Isatuximab, Pomalidomide et Carfilzomib avec la dexaméthasone (IsKPd) dans le myélome multiple en rechute ou réfractaire

Phase : II

Type d'essai : Académique / Institutionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

L’objectif principal de l’étude est de déterminer l’efficacité de l’association IsPd + K dans le myélome multiple réfractaire et en rechute précoce selon l’IMWG.

Objectifs secondaires

Evaluer la tolérance clinique et biologique selon le CTCAE 5.0.
Evaluer la réponse au traitement selon l’IMWG.
Evaluer la survie selon l’IMWG.

Résumé / Schéma de l'étude

Traitement :
Du cycle 1 au cycle 13 :
Isatuximab 10 mg/kg par semaine en injection intraveineuse :
  - premier cycle : l’Isatuximab est administré chaque semaine en injection intraveineuse aux jours 1, 8, 15 et 22,
  - à partir du cycle 2 jusqu’au cycle 13 : l’Isatuximab est administré en injection intraveineuse aux jours 1 et 15.
Pomalidomide 4mg par voie orale tous les jours du jour 1 au jour 21 sur 28 jours de cycle.
+ Carfizomib
  - premier cycle : 20 mg/m² deux fois par semaine en injection intraveineuse aux jours 1 et 2 puis, 27 mg/m² deux fois par semaine en injection intraveineuse aux jours 8 et 9 puis 15 et 16,
  - à partir du cycle 2 jusqu’au cycle 13 : 56 mg/m² par semaine en injection intraveineuse aux jours 1, 8 et 15.

Après le cycle 13 jusqu’à progression :
Isatuximab 10 mg/kg par semaine en injection intraveineuse aux jours 1 et 15.
Pomalidomide 4mg par voie orale tous les jours du jour 1 au jour 21 sur 28 jours de cycle.
+ Carfizomib 56 mg/m² par semaine en injection intraveineuse, aux jours 1 et 15.

Critères d'inclusion

  1. Etre capable de comprendre et de signer volontairement le formulaire de consentement.
  2. Etre capable d’adhérer au planning des visites programmées de l’étude et aux exigences définies par le protocole.
  3. Etre âgé(e) de plus de 18 ans.
  4. Avoir une espérance de vie supérieure à 6 mois.
  5. Etre en 1ère rechute (2ème ligne) ou 2ème rechute (3ème ligne) de MM avec une maladie mesurable :
    1. doit avoir reçu de 1 à 2 lignes de traitement maximum avant l’entrée dans l’étude.
    2. doit présenter une maladie en rechute ou réfractaire.
    3. doit avoir reçu un traitement antérieur par du Lenalidomide pris au moins pendant 2 cycles consécutifs.
  6. Avoir une maladie mesurable définie par la détection et quantification de la protéine M monoclonale dans le sang et/ou les urines :
    1. IgG/IgA (dosage sérique de la protéine M > 5 g/L).
    2. Chaînes légères (dosage sérique de la protéine M > 1g/l ou urinaire avec Bence Jones > 200 mg/24 h).
    3. Dosage chaines légères libres sériques (y compris pour les isotypes IgD) > 10 mg/dL.
    4. Le rapport FLC est anormal pour les patients qui ne sont pas mesurables sur l’un des 3 critères ci-dessus.
  7. Statut ECOG ≤ 2.
  8. Ne pas avoir reçu traitement pour le MM dans les 28 jours minimum avant le C1J1, à l’exception d’un traitement par anti CD38 (voir critère de non-inclusion n°10).
  9. Avoir une fonction médullaire adéquate documentée dans les 72h avant la première administration du traitement, C1J1, indépendante du soutient transfusionnel et indépendante de l’administration de facteurs de croissance (une semaine avant C1J1) :
    1. Nombre absolu de neutrophiles ≥ 1 x109/L.
    2. Nombre de plaquettes ≥ 75 x109/L.
    3. Taux d’hémoglobine totale ≥ 8.5 g/dL.
  10. Avoir une fonction rénale et hépatique adéquate :
    1. Dosage sérique de la bilirubine < 2.0 x LSN.
    2. Clairance de la créatinine calculée ≥ 30 ml/min.
    3. Dosage sérique ASAT et ALAT < 3.0 x LSN.
  11. Etre couvert par un système de sécurité sociale.
  12. Le patient homme qui est sexuellement actif avec une partenaire enceinte ou en âge de procréer doit accepter d’utiliser une méthode de contraception mécanique (préservatif avec gel ou d’une crème contraceptive spermicide) même si vasectomisé. Les hommes ne doivent pas faire de don de sperme pendant qu’ils prennent les médicaments de l’étude et jusqu’à 19 semaines suivant l’arrêt du traitement.
  13. La femme en âge de procréer doit comprendre et accepter d’utiliser deux méthodes de contraception en simultané et sans interruption au moins 28 jours avant le début du traitement, durant toute la durée du traitement expérimental y compris durant les suspensions de traitement et jusqu’à 19 semaines après la dernière prise de traitement expérimental.
  14. Tous les patients ne doivent pas donner leur sang durant le traitement, les suspensions de traitement et au moins 19 semaines après la dernière prise de traitement expérimental.
  15. Tous les patients doivent comprendre et accepter de se conformer au programme de prévention des grossesses.

Critères de non-inclusion

  1. Toute autre maladie active ou comorbidité selon le jugement de l’investigateur qui pourrait interférer avec la participation du patient à l’étude, y compris la participation simultanée à une autre étude interventionnelle.
  2. Séropositivité connue au VIH ou infection actives par le virus de l’hépatite B ou C.
  3. Patient avec un MM non sécrétant et avec une maladie non mesurable.
  4. Patient avec une insuffisance rénale terminale nécessitant des dialyses ou avec une clairance de la créatinine < 30 mL/min.
  5. Toute maladie cardiovasculaire ou pulmonaire grave ou non contrôlée selon l’investigateur : insuffisance cardiaque (NYHA grade III/IV), FEVG < 40%, angine de poitrine instable, hypertension ou arythmie non contrôlées, -infarctus du myocarde dans les 6 mois précédent l’inclusion.
  6. Antécédents de tumeurs malignes, autres que le MM, avant inclusion dans l’étude sauf si en rémission depuis plus de 5 ans. Les exceptions incluent : carcinome baso-cellulaire de la peau, carcinome du sein in situ ou du col de l’utérus traité chirurgicalement, découverte fortuite histologique d’un cancer de la prostate (classification TNM T1a ou T1b).
  7. Envahissement du système nerveux central (CNS).
  8. Toute infection active ou autre évènement cardiovasculaire non contrôlée et en cours.
  9. Etre dans l’incapacité de se conformer à la réglementation en cours sur la prévention des risques thrombotiques des IMids (médicaments immuno-modulateurs) et les recommandations sur les risques tératogènes.
  10. Le patient peut avoir reçu un anticorps anti CD38 mais la période de wash-out est de 4.5 mois minimum entre la dernière dose de l’anticorps et la première dose d’Isatuximab.
  11. MM réfractaire au Carfilzomib.
  12. Antécédents de réactions allergiques à un des traitements de l’étude (Pomalidomide, Isatuximab, Carfilzomib) ou la dexaméthasone.
  13. Antécédents de réactions allergiques ou anaphylactiques graves au thalidomide ou au Lénalidomide.
  14. Antécédent de traitement antérieur par Pomalidomide.
  15. Intolérance connue à la perfusion de protéines, sucrose, histidine, and polysorbate 80.
  16. Contre-indications à la dexaméthasone.
  17. Tout évènement indésirable non hématologique en cours d’une sévérité supérieure à un grade 2 ou antécédent médical d’une sévérité supérieure à un grade 2.
  18. Patiente enceinte ou qui allaite son enfant.
  19. Refus de participer à l’étude.
  20. Patient sous mesure de protection légale (tutelle, curatelle).
  21. Participation à un autre essai clinique interventionnel.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Août 2020
Fin estimée des inclusions : Avril 2025
Nombre de patients à inclure : 90

Etablissement(s) participant(s)

Hôpital d'Instruction des Armées Sainte-Anne

(83) Var

Dr. Jean Sébatsien BLADE
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Pr. Xavier LELEU

CHU Poitiers

Email : xavier.leleu@chu-poitiers.fr

Promoteur(s)

CHU Poitiers

Dernière mise à jour le 20 juillet 2021