Le Dossier Communicant de Cancérologie (DCC) est un outil essentiel dans la prise en charge des patients atteints de cancer. Il s’agit d’un système informatisé qui doit permettre de centraliser et de partager les informations médicales pertinentes de manière sécurisée, tout au long du parcours de soins du patient.


Le contexte

L’objectif du DCC est de recenser des informations majeures : résultats d’examens, comptes rendus d’anatomocytopathologie (CR-ACP), comptes rendus opératoires (CRO), fiches de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (FRCP), Programmes Personnalisés de Soins (PPS) et à terme les Programmes Personnalisés de l’Après-Cancer (PPAC).

Grâce au DCC, les professionnels de la santé impliqués dans la prise en charge du patient, qu’il s’agisse de médecins, d’infirmières, de radiologues, d’oncologues ou de pharmaciens, doivent pouvoir accéder aux informations nécessaires pour assurer une coordination efficace de la prise en charge.

Cadre juridique du DCC

La Loi de Modernisation du Système de Santé de 2016 a établi le cadre juridique pour la mise en place du Dossier Communicant de Cancérologie (DCC) et son déploiement est confié aux Dispositifs Spécifiques Régionaux de Cancérologie (DSRC) et aux Groupements Régionaux d’Appui au Développement de la e-Santé (GRADeS), selon les choix portés par les Agences Régionales de Santé (ARS) et en accord avec le cadre national.

En Paca, le module de RCP (Réunions de Concertation Pluridisciplinaire) du DCC est intégré dans la solution de eParcours régionale : AZUREZO-RCP. En Corse, c’est ROFIM qui assure la fonction RCP du DCC.

Les outils régionaux

Dernière modification le 27 Juin 2024
S'abonner à nos newsletters