ORL 12 - ICING
Essai de phase II évaluant le traitement bintrafusp alfa, une protéine de fusion bifonctionnelle ciblant le TGF-β et le PD-L1, dans un cadre préopératoire chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou résécable et non traité

Phase : II

Type d'essai : Académique / Institutionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer l'efficacité du bintrafusp alfa, mesurée par la réponse pathologique.

Objectifs secondaires

Evaluer la réponse pathologique en utilisant un seuil alternatif de mort des cellules tumorales par rapport à celui utilisé dans l'objectif principal.
Evaluer le taux de réponse selon le niveau d’expression de PD-L1.
Evaluer le taux de réponse selon le statut HPV dans la cohorte A.
Evaluer la réponse clinique selon les critères RECIST 1.1.
Evaluer le taux de survie sans maladie, le taux de survie globale, le taux de survie sans récidive loco-régionale et le taux de survie sans métastase à distance à 12, 18, 24 et 36 mois après la chirurgie.
Evaluer le profil de tolérance et de sécurité du bintrafusp alfa.
Evaluer l'impact de l'encrage des marges de la tumeur pendant l'endoscopie de la phase de sélection sur les modifications du plan chirurgical potentiellement induites par le rétrécissement de la tumeur pendant le traitement.

Résumé / Schéma de l'étude

Il s'agit d'une étude de phase II, prospective, non randomisée, multicentrique évaluant l'efficacité du bintrafusp alfa dans un contexte pré-opératoire.
Cohorte A (43 patients) : Carcinome épidermoïde non-oropharyngé, oropharyngé HPV négatif, ou oropharyngé HPV positif et fumeur ≥ 20PA.
Cohorte B (16 patients) : Carcinome épidermoïde oropharyngé HPV positif et non-fumeur ou fumeur < 20PA (ancien ou actif).
Toutes les procédures de l'étude seront strictement similaires entre ces 2 cohortes.

Critères d'inclusion

  1. Age ≥ 18 ans.
  2. Carcinome épidermoïde de la cavité orale, de l'oropharynx, du larynx ou de l'hypopharynx (histologiquement ou cytologiquement confirmé), jamais traité avec une indication de chirurgie en 1ère intention.
  3. Stage T2-N1, T2N2, T2N3 ou T3 ou T4 (quel que soit le N), selon la classification TNM édition 7.
  4. Au moins 1 lésion dont le diamètre le plus large est supérieur à 2 cm.
  5. Imageries pré-opératoires évaluant la tumeur primaire (IRM ou CT scan) réalisées dans les 28 jours avant l'endoscopie.
  6. Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  7. Fonction hématologique : Hémoglobine ≥ 9 g/dL; polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L; plaquettes ≥ 100 x 109/L.
  8. Fonction hépatique : transaminases ≤ 1.5 × LSN ; bilirubine totale ≤ 1.5 × LSN.
  9. Fonction rénale : clairance de la créatinine > 30 mL/min déterminée par l'équation de Cockcroft-Gault.
  10. Test de grossesse sérique négatif dans les 7 jours précédant la 1ère administration du traitement à l'étude ou test urinaire négatif réalisé dans les 72 heures précédant la 1ère administration du traitement à l'étude.
  11. Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins 2 mois après la fin du traitement à l’étude.
  12. Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  13. Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion

  1. Site primaire du carcinome épidermoïde au niveau du nasopharynx, des sinus ou de la peau.
  2. Maladie intercurrente non contrôlée notamment, sans toutefois s’y limiter, une infection en cours ou active, un ulcère peptique actif ou gastrite, diathèses hémorragiques actives.
  3. Antécédents de pneumonie (non infectieuse) ayant nécessité des stéroïdes dans les 28 jours précédant la première administration de bintrafusp alfa ou pneumonie actuelle.
  4. Ulcère non cicatrisant ou déhiscent ou une fracture en cours.
  5. Maladie auto-immune avérée antérieure ou active dans les 2 années précédant le début du traitement.
  6. Maladie inflammatoire intestinale chronique ou documentée (e.g., maladie de Crohn, colite ulcéreuse).
  7. Antécédents d'immunodéficience primaire.
  8. Autre cancer dans les 2 ans précédant l'inclusion dans l'étude, y compris les métastases symptomatiques du système nerveux central (SNC) non traitées ou évoluant activement, et à l'exception des types de cancer suivants : carcinomes in situ de n'importe quel endroit; carcinome basocellulaire cutané stade T1N0M0 ou T2N0M0.
  9. Traitements anticancéreux comme la chimiothérapie, l'immunothérapie, la thérapie biologique, la thérapie ciblée, la thérapie hormonale (autre que leuprolide ou autres agonistes de la GnRH), traitement avec des anticorps monoclonaux, ou traitement avec un autre médicament expérimental dans les 6 mois précédant la 1ère administration du traitement à l'étude.
  10. Autre traitement non médicamenteux anticancéreux (radiothérapie, embolisation) dans les 6 mois précédant la 1ère administration du traitement à l'étude.
  11. Traitement antérieur avec un anticorps anti-PD1 ou anti-PD-L1.
  12. Traitement actuel ou antérieur par immunosuppresseurs dans les 28 jours précédant la 1ère administration du traitement à l'étude, à l'exception des corticoïdes par voie intranasale, intraoculaire, en inhalation ou des corticoïdes systémiques à des doses physiologiques ne devant pas dépasser 10mg/jour de prednisone ou équivalent.
  13. Vaccin vivant reçu dans les 28 jours avant le début du traitement de l’étude.
  14. Participation à un autre essai thérapeutique dans les 28 jours précédant la 1ère administration du traitement à l'étude.
  15. Chirurgie majeure dans les 28 jours précédant la première administration de bintrafusp alfa avec des toxicités et / ou des complications pas suffisamment rétablies.
  16. Antécédents de transplantation d’organe nécessitant un traitement immunosuppresseur.
  17. Hypersensibilité connue au médicament à l'étude, aux classes de médicaments à l'étude ou aux excipients du médicament à l'étude.
  18. Toute condition psychiatrique pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole.
  19. Patients sous tutelle ou privés de liberté par une décision judiciaire ou administrative ou par quelque autre condition qui empêcherait le patient de se conformer aux contraintes du protocole.
  20. Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
  21. Femme enceinte ou en cours d’allaitement.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Septembre 2020
Fin estimée des inclusions : Septembre 2022
Nombre de patients à inclure : 59

Etablissement(s) participant(s)

> AP-HM - Centre Hospitalier Universitaire de la Timone

(13) Bouches-du-Rhône

Pr. Sébastien SALAS
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Caroline HOFFMANN

Institut Curie - CLCC Paris

Promoteur(s)

UNICANCER

Dernière mise à jour le 27 décembre 2021