TEMOTRAD-01
Chimiothérapie de 1ère ligne par Témozolomide seul pour les gliomes du tronc cérébral de l’adulte ne prenant pas le contraste, de sous-type diffus et présentant une évolutivité clinique et/ou radiologique sur un mode infiltrant

Phase : II

Type d'essai : Académique / Institutionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Evaluer l’effet (réponse objective clinico-radiologique selon RANO) d’une chimiothérapie de première intention dans les gliomes du tronc cérébral de l’adulte ne prenant pas le contraste de sous-type diffus et présentant une évolutivité clinique et/ou radiologique sur un mode infiltrant non menaçant.

Objectifs secondaires

Obtenir un diagnostic histologique de certitude et éviter les erreurs de diagnostic.
Identifier des biomarqueurs de la pathologie et mieux en comprendre l’oncogenèse.
Approfondir les connaissances radiologiques, métaboliques et moléculaires de ces tumeurs.
Evaluer la survie sans progression (SSP) basée sur le temps écoulé entre le début de la chimiothérapie et la progression nécessitant un traitement par radiothérapie.
Définir des critères composites d’évaluation clinique adaptés à cette pathologie.

Résumé / Schéma de l'étude

La chimiothérapie seule sera proposée aux patients adultes souffrant d'un sous-type de gliome du tronc cérébral "bas grade" présentant une progression clinico-radiologique infiltrante et non menaçante.
Les patients recevront du témozolomide à une dose standard mensuelle de 150-200 mg/m2/j J1-J5, seront évalués cliniquement chaque mois et subiront une évaluation radiologique tous les 2 mois. La durée du traitement sera de 12 mois.
Ensuite, les patients seront suivis jusqu'à la progression, avec des évaluations cliniques et une IRM effectuées tous les 2-3 mois.
Au moment de la récidive, un traitement par radiothérapie focale sera administré (54 Gy en fractions classiques).

Critères d'inclusion

  1. Homme ou femme âgé de 18 ans ou plus.
  2. Index de Karnofsky ≥ 50.
  3. Lésion ne prenant pas le contraste à l'IRM.
  4. Preuve histologique de tumeur infiltrante du tronc cérébral avec l'exception suivante : Contre-indication chirurgicale formelle à la biopsie confirmée par des neurochirurgiens experts de la pathologie au cours d'une web-réunion nationale (GLITRAD).
  5. Progression clinique et/ou radiologique sur un mode infiltrant mais non menaçant, nécessitant un traitement antitumoral.
  6. Neutrophiles > 1,5 x 109/L.
  7. Plaquettes > 100 x 109/L.
  8. Bilirubine totale < 1,5 x LSN.
  9. ASAT et ALAT < 3 x LSN.
  10. Contraception efficace pour les femmes en âge de procréer.
  11. Test de grossesse négatif (ß-HCG sanguin) pour les femmes en âge de procréer (attention particulière à informer la patiente du risque d’infertilité causé par la molécule de Témozolomide et de la possibilité de techniques de préservation de la fertilité à envisager avant de commencer le traitement).
  12. Protection efficace pour les hommes afin d’éviter le risque de concevoir un enfant durant la période de traitement et jusqu’à 6 mois après la dernière dose à cause du risque de génotoxicité du Témozolomide. (attention particulière à informer le patient du risque d’infertilité causé par la molécule de Témozolomide et de la possibilité de conservation de sperme avant de commencer le traitement).
  13. Consentement éclairé signé.
  14. Affiliation à un régime de sécurité sociale (bénéficiaire ou ayant droit).

Critères de non-inclusion

  1. Astrocytome pilocytaire.
  2. Épendymome.
  3. Absence de diagnostic histologiquement prouvé ou de diagnostic incertain quant à la nature tumorale et/ou gliale de la lésion après le webmeet GLITRAD et un bilan très détaillé à la recherche des pièges diagnostiques.
  4. Amélioration du contraste sur l'IRM.
  5. Données clinico-radiologiques favorisant une lésion plus agressive, comme un gliome de haut grade, même dans le cas d'un diagnostic de "gliome de bas grade" après biopsie, suggérant une sous-cotation histologique.
  6. Radiothérapie ou chimiothérapie antérieure pour cette lésion.
  7. Contre-indication au témozolomide (hypersensibilité au témozolomide, à la dacarbazine ou à une myélosuppression sévère).
  8. Contre-indication à l'IRM (stimulateur cardiaque, corps étrangers métalliques intraoculaires, clips métalliques intracrâniens, aides auditives non amovibles, électrodes de neurostimulation ...).
  9. Contre-indication à IASOdopa® (hypersensibilité).
  10. Insuffisance rénale sévère.
  11. Maladie grave concomitante déséquilibrée pouvant nuire au suivi.
  12. Antécédent de tumeur maligne dans les 5 ans (à l'exclusion du carcinome basocellulaire ou du carcinome in situ du col de l'utérus).
  13. Grossesse ou allaitement.
  14. Difficulté prévisible avec suivi.
  15. Patient sous protection légale.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Juillet 2019
Fin estimée des inclusions : Avril 2023
Nombre de patients à inclure : 60

Etablissement(s) participant(s)

> AP-HM - Centre Hospitalier Universitaire de la Timone

(13) Bouches-du-Rhône

Pr. Olivier CHINOT
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Florence LAIGLE-DONADEY

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Promoteur(s)

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (APHP)

Dernière mise à jour le 03 juin 2021