IFM 2018-07 - CONFIRM
Étude de phase III randomisée, multicentrique, comparant l’administration continue ou pour une durée fixe de l’association daratumumab, lenalidomide et dexaméthasone dans le myélome multiple en rechute

Phase : III

Type d'essai : Académique / Institutionnel

Etat de l'essai : Ouvert

Objectif principal

Cet essai randomisé est principalement conçu pour montrer la non-infériorité sur la survie globale à 4 ans de l'association Dara-Len-Dex pour le traitement du MM en première rechute, administrée pendant une durée fixe de 24 mois (bras expérimental) versus administration continue (bras témoin) jusqu'à progression de la maladie.

Objectifs secondaires

Comparer :
  - le taux de réponse après le traitement de rattrapage et le taux d'obtention de maladie résiduelle minime négative (MRD).
  - le taux de réponse global après traitement de rattrapage.
  - la survie sans progression (SSP).
  - les événements indésirables graves.
Comparer l'impact des stratégies de traitement sur la Qualité de Vie (QdV).
Effectuer une analyse coût-efficacité.
Effectuer une analyse d'impact budgétaire.

Résumé / Schéma de l'étude

Dans le groupe de traitement à durée fixe (groupe expérimental) : Les patients inclus du groupe de traitement à « durée fixe » recevront des cycles de 28 jours de traitement par daratumumab à la dose de 16mg/kg par voie intraveineuse une fois par semaine pour les cycles 1 et 2, toutes les deux semaines pour les cycles 3 à 6, puis une fois par mois jusqu'à 24 mois au total. Le lenalidomide sera donné à la dose de 25 mg PO en continue de J1 à J21 de chaque cycle jusqu'à 24 mois au total et la dexaméthasone à 40 mg par semaine jusqu'à 24 mois au total.

Dans le groupe de traitement continu (soin courant) : Les patients inclus du groupe de traitement à « durée continue » recevront des cycles de 28 jours de traitement par daratumumab à la dose de 16mg/kg par voie intraveineuse une fois par semaine pour les cycles 1 et 2, toutes les deux semaines pour les cycles 3 à 6, puis une fois par mois jusqu'à progression. Le lenalidomide sera donné à la dose de 25 mg PO en continue de J1 à J21 de chaque cycle jusqu'à progression et la dexaméthasone à 40 mg par semaine jusqu'à progression.

Critères d'inclusion

  1. Patient adulte (≥ 18 ans).
  2. MM en rechute (documenté) selon des critères standards IMWG et nécessitant l'initiation d'une première thérapie de rattrapage.
  3. Patient avec une maladie mesurable comme définit selon l’un des critères suivants :
    1. Myélome à IgG : pic monoclonale (fraction anormale) sérique ≥ 1.0 g/dL ou pic monoclonale (fraction anormale) urinaire ≥ 200 mg/24 heures ou
    2. Myélome à IgA, IgM, IgD, or IgE : pic monoclonale (fraction anormale) sérique ≥ 0.5 g/dL ou pic monoclonale (fraction anormale) urinaire ≥ 200 mg/24 heures ou
    3. Myélome à chaînes légères : chaînes légères d’immunoglobulines sériques ≥ 10 mg/dL et taux anormal de chaînes légères libres kappa lambda d'immunoglobuline sérique.
  4. Le sujet doit avoir reçu une ligne de traitement antérieure pour MM.
  5. Le sujet doit avoir obtenu une réponse (PR ou mieux) à la ligne de traitement antérieure.
  6. Le sujet doit avoir un score d'état de performance ECOG de 0, 1 ou 2.
  7. Pour les sujets présentant des toxicités résultant d'un traitement antérieur (y compris la neuropathie périphérique), les toxicités doivent avoir été résolues ou stabilisées.
  8. Consentement éclairé signé.
  9. Affiliation à un système de sécurité sociale ou équivalent (destinataire ou assignateur).
  10. Méthode de contraception efficace pendant toute la durée du traitement et 3 mois après la dernière prise pour les femmes et les hommes ayant une partenaire en âge de procréer :
    1. Pilule progestative associée à l’inhibition de l’ovulation.
    2. Méthodes hormonales de contraception, y compris les pilules contraceptives orales contenant une combinaison d'œstrogène + progestérone, anneau vaginal, injectables, implants et Dispositifs intrautérins (DIU).
    3. DIU non hormonal.
    4. Occlusion tubaire bilatérale.
    5. Homme vasectomisé avec une azoospermie documentée 90 jours après la procédure et qui a reçu une évaluation médicale du succès chirurgical.
    6. Système de libération d'hormones intra-utérines (IUS).
    7. Abstinence complète : abstinence complète est définie comme l'évitement complet de rapports hétérosexuels, forme de contraception acceptable pour tous les médicaments d'étude et doit être utilisé pendant toute la durée de l'étude et pour la durée du temps spécifié ci-dessus. Il n'est pas nécessaire d'utiliser une autre méthode de contraception lorsque l'abstinence est complète. Des méthodes alternatives acceptables de contraception hautement efficaces doivent être discutées dans le cas où le sujet choisit de renoncer à l'abstinence complète.

Critères de non-inclusion

  1. Patient réfractaire ou preuve d'intolérance au lénalidomide et/ou au daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38). S'il a déjà été traité avec une ligne de traitement contenant du lénalidomide ou du daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38), le sujet est exclu si :
    1. l’interruption du traitement est due à un événement indésirable grave lié au traitement antérieur par le lénalidomide et/ou le daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38), ou
    2. si, à tout moment, le sujet était réfractaire à toute dose de lénalidomide et/ou de daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38). Est considéré réfractaire au lénalidomide et/ou au daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38) :
      1. sujets dont la maladie a progressé dans les 60 jours suivant l'administration de lénalidomide et/ou de daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38); ou
      2. sujets dont la maladie ne répond pas pendant le traitement par le lénalidomide et/ ou le daratumumab. Une maladie non réactive est définie comme l'incapacité à obtenir au moins une réponse minimale ou la progression de la maladie pendant le traitement par le lénalidomide et/ou le daratumumab (ou autre anticorps monoclonal anti-CD38).
  2. Sujet ayant reçu une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (indépendamment du moment).
  3. Sujets éligibles pour subir une greffe de cellules souches avant la progression de la maladie dans le cadre de cette étude, c'est-à-dire que ces sujets ne devraient pas être inscrits afin de réduire le fardeau de la maladie avant la transplantation.
  4. Sujet avec des antécédents de malignité (autres que MM) dans les 3 ans précédant la date de randomisation (sauf les carcinomes épidermoïdes et basocellulaires de la peau, les carcinomes in situ du col de l'utérus ou les tumeurs malignes qui, de l'avis de l'investigateur guéri avec un risque minimal de récidive dans les 3 ans).
  5. Sujet ayant eu une atteinte méningée MM.
  6. Sujet avec une leucémie plasmocytaire (> 2,0 × 109/L de plasmocytes circulants par différentiel standard) ou macroglobulinémie de Waldenström ou syndrome POEMS (polyneuropathie, organomégalie, endocrinopathie, protéines monoclonales, altérations cutanées) ou amyloïdose.
  7. Sujet souffrant d'un trouble médical ou d'une maladie concomitante (ex. infection systémique active) susceptible d'interférer avec les procédures ou les résultats de l'étude ou qui, de l'avis de l'investigateur, constituerait un danger pour la participation à cette étude.
  8. Sujet avec une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) non contrôlée.
  9. Sujet a une maladie cardiaque cliniquement significative.
  10. Sujet avec statut séropositif pour le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), l'hépatite B ou l'hépatite C connu.
  11. Clairance de la créatinine ≤ 30 mL/min (méthode MDRD) (ajustement de la dose de lénalidomide sera envisagé pour les sujets ayant une clairance de la créatinine comprise entre 30 et 60 mL/min).
  12. Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.
  13. Femmes enceintes ou allaitantes.

Calendrier prévisionnel

Lancement de l'étude : Juillet 2019
Fin estimée des inclusions : Juillet 2021
Nombre de patients à inclure : 434

Etablissement(s) participant(s)

> Centre Hospitalier du Pays d'Aix - Centre Hospitalier Intercommunal Aix-Pertuis

(13) Bouches-du-Rhône

Dr. Abdelaziz CHAIB
Investigateur principal

> Centre Hospitalier d'Avignon Henri Duffaut

(84) Vaucluse

Dr. Borhane SLAMA
Investigateur principal

Coordonnateur(s)

Dr. Mohamad MOHTY

Hôpital Saint-Antoine - AP-HP

Promoteur(s)

Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)

Dernière mise à jour le 12 juillet 2021